Casadei : Déjà qu’il a rien a faire, et en plus il le fait mal !

Dimanche 27 août 2017, L’AS Jugeals-Noailles s’est incliné au 1er tour de la coupe de France contre le Varetz AC. 2-1.

Varetz - ASJN

Bien, après les potins amicaux, place aux matchs à enjeu. C’est pas trop tôt, grogneront certains. Je ne peux que raison leur donner.
Bah voilà, j’ai parlé trop vite… On peut faire que des friendly game ? Evidemment, l’ASJN ne gagnera pas tous ses matchs cette saison. Evidemment que tous nos adversaires ne joueront pas en victimes expiatoires, présents uniquement pour faire les sparring-partners des novaliens. Mais bon, on ne peut s’en prendre qu’à nous-mêmes (et surtout à Loïc Casadei) pour la perte débile de la qualification.

Une boulette grossière, certes, mais surtout une incapacité à tuer le match ! Outre la vingtaine d’occasions manquées ou stoppées par un gardien du VAC qui revenait sans doute d’un séjour estival à Lourdes à bruler cierge sur cierge, il faudra surtout retenir l’apathie générale en seconde mi-temps… Un rythme de sénateur, aucun changement de rythme, des maladresses à foison, des centres directement en 6 mètres et un pénalty malheureusement manqué qui laissaient forcement présager le pire. Mais on ne s’attendait cependant pas à ce qu’elle vienne d’une trahison du super jeu au pied de Loïc Casadei.

Comme la saison dernière, l’ASJN manque cruellement d’efficacité offensive et se fait punir sur la seule frappe de Varetz qui arrache sa qualification sans jamais lâcher. Et Voyons au moins l’aspect positif : c’est peut-être un mal pour un bien. Nos belles séquences de jeu n’ont été aperçues que par intermittence. On tâchera d’être plus volontaire et de finir le boulot plus rapidement lors du prochain match.

Rendez-vous pour le championnat.

Votre rédacteur,
solide sur ses appuis, attend le tacle.

Attention, cet article entre dans la catégorie « Décalé » ! Il peut contenir des séquences à but humoristique (second degré), non apprécié de tous mais qui reste évidemment de l’humour. Il arrive que certaines blagues ne fonctionnent pas parfois, et ne plaisent pas à tous. Pardon.