Nouvelle victoire en match amical inutile !

Mardi 14 août 2018, L’AS Jugeals Noailles disputait son dernier match amical face à Saint Pantaléon avant le trophée des champions ce mercredi 22 août.

Saint Pantaléon - ASJN

Et bien voilà, il aura fallu attendre deux résumés de match pour entendre pester contre le rédacteur. Celui-là même qui passe des journées a narrer vos exploits, à vous mettre dans la lumière sur asjn.fr alors que vous méritez rien de plus qu’une pauvre petite ligne de résultat à la page 34 du journal local.
De toute façon dans notre monde, dès que l’on tente d’élever un peu le niveau, on se fait toujours rattraper par tous ses syndiqués qui cherchent uniquement à saloper le travail.
Alors comme ça vous voulez du résumé de fouteballe normal ? Ça ne vous a pas déjà suffit le « Normal » du Président Hollande ? Vous voulez vraiment vous taper un an de résumés normaux mou du genoux ? Au fond de vous, je sais que vous le ne souhaitez pas.  N’écoutez pas toujours votre coach de section footballistique ! Par ses discours d’entraînement et d’avant match, il cherche uniquement à vous formater à sa vision d’un football fait de duels et de longs ballons vers l’avant. Camarades, c’est le 15 août, il est temps de se libérer de ce dictat par nos propres moyens, comme notre ville chérie de Brive il y a 74 ans !

Allez, poursuivons depuis notre canapé le grand tour des matchs amicaux inutiles de l’AS Jugeals Noailles.  Au programme cette fois-ci, nous avons le plaisir de nous rendre chez les sympathiques orange & noir employés de la firme Volkswagen. Et effectivement hier soir sur la pelouse de Saint Pantaléon de Larche, on a vu plus de saucisses que de belles constructions. (Source). Pour l’occasion, notre coach de section nous concocte la recette habituelle, son schéma de jeu de toute éternité, qui laisse la part belle à notre toute-puissance physique.  Derrière, la garde du but est de nouveau confiée au Jordan-Clothing, qui a relégué Loïc la main morte derrière la main courante, tandis que Didouinho et Alpha Balboa se chargent de dissuader les locaux de s’approcher des cages. Sur les côtés, LeRobuste (Hardy en anglais. Putain je suis obligé de traduire quoi… J’hallucine.) et Lansana Dévissé. A la récupération, le préféré du coach Monteil associé à Nicorou Celas. Pierro Le Plogger, André-Pierre Laffaire et Bourdon devaient servir Hakim Grandcompaolé placé tout là-haut pour réceptionner les passes dé de tout ce beau monde et les transformer en face à face ratés.

Sur la banc, Thibaut Nails, Tom Le Mignon, Giovanni Strapatoni, Nicolas de la Presqu’île d’Eyrignoux, Speedy barbe.

Face à nous, le directeur de la concession VW avait mis une belle petite équipe. C’est d’ailleurs les banlieusards brivistes qui ouvrent le score sur un très bel enchainement conclu de la tête dans les premières minutes. Mais voilà, leur moteur s’est encrassé à la demi-heure de jeu. Lansana Grand joueur Touré catapulte un ballon dans l’axe du terrain qui trouve Hakim GrandCompaOlé étrangement seul à l’entrée de la surface. Le géant burkinabé écrase volontairement sa frappe pour tromper le gardien de l’ASSP. 1-1 à la fin des trentes minutes.
Au retour de la causerie de Daniel Blatt (qui a s’en doute dit aux joueurs de compenser les zones, jouer plus simple et gagner les duels), on retrouve un André-Pierre Laffaire on fire qui multiplie les bons enchaînements. Tout en puissance, le meneur de jeu novalien donnera l’avantage aux siens avant de céder sa place à la 45ème minutes. 1-2.

Notre coach de section aussi veut briller et décider alors de changer 50% de l’effectif. Nos 5 remplaçants prennent place sur le terrain pour permettre à Saint Pantaléon de revenir dans le match suite à une passe décisive de Nicolas de la Presqu’île d’Eyrignoux. 2-2.
Mieux physiquement, l’AS Jugeals Noailles va tout de même se ressaisir et reprendre le score grâce à un nouveau but de la tête de GrandCompaOlé. 2-3.
l’AS Orange et Noir semble lâcher prise, et la fin de match se trouve acquis à l’ASJN, qui gère tranquillement son avantage et adresse quelques ultimes piques à son adversaire qui semble avoir triché durant sa préparation physique estivale.

Après cette nouvelle victoire, nous voilà en tout cas en bien belle position pour aborder les prochains rendez-vous. Le Trophée des champions ufolep nous fait face !

Votre rédacteur, Loïc

Attention, cet article entre dans la catégorie « Décalé » ! Il peut contenir des séquences à but humoristique (second degré), non apprécié de tous mais qui reste évidemment de l’humour. Il arrive que certaines blagues ne fonctionnent pas parfois, et ne plaisent pas à tous. Pardon.