Épisode 13 : L’ASJN n’a pas Larché prise !

Place à la 13ème journée de Régionale 3 au stade du Puy Blanc où l’ASJN recevait Larche, ce dimanche 10 février 2019.

ASJN Larche 2019
#NoPhotoshop

L’ASJN recevait dimanche Larche Lafeuillade dans une ambiance de congrès socialiste. Le froid, le vent et la pluie a de nouveau découragé les supporters encartés rouge et jaune de se déplacer. Pourtant, en jeu : la possibilité d’un retour au pied du podium et la possibilité de prendre une belle avance sur le bas du classement. En quête de beauté et de grandeur, passe ton chemin : Avec une pelouse très détrempée, chacun des protagonistes trouvait ici l’occasion unique de se frotter aux duels et d’abuser du jeu direct où naîtrait, au mieux, quelques fleurs dont les racines puisent leur origine dans la boue et qu’il s’agirait de cueillir avant l’autre.
Trêve de plaisanteries, nous ne sommes ni botanistes ni vraiment rassurés au coup d’envoi avec l’absence de 50% de notre défense. Daniel Blatt est en crise de tétanie quand il annonce la titularisation simultanée de Laffaire et Beonel dans l’axe de la défense mais pour le reste, on part sur une composition madeinBlatt désormais habituel.

La partie commence de façon plutBUUUUUT. Quoi ? Pardon ? Bah oui, but. Les visiteurs sont cueillis à froid dès la 8e minute. Gaëtan est trouvé dans le dos de la défense, on lui laisse le temps de centrer comme il veut, donc il trouve son complice Junior qui coupe la trajectoire du ballon pour ouvrir le score rapidement. 1-0. Pas le temps de finir sa bière que ça repart de plus belle au Puy Blanc. Loïc Gomes enflamme son côté droit et ajuste un centre au second poteau pour encore et toujours Junior qui surgit pour tromper le gardien de près. 2-0, à la 15ème. Au sein d’un ASJN dominateur dans les duels et la possession, Antonin Ernst y va de son premier but sous les couleurs novalienne. Par son contrôle loupé, le milieu rouge et jaune trompe un premier adversaire avant de profiter d’un contre-favorable et de passer un double contact sur le dernier défenseur… Derrière la main courante, Fafa fait la OLA tandis qu’Antonin ajuste Clément Huteau après une course de 30 mètres qui offre le break aux siens à la demi heure de jeu. 3-0. 

Ce constat aurait pu nous amener à nous vautrer dans un optimisme démesuré, n’étaient les deux nuances suivantes, de taille : Tout d’abord, l’ASJN domine, certes, mais sans pour autant nous dispenser de conserver un slip de rechange à portée de main suite à quelques maladresses. Ensuite parce que la tactique du « je joue pépère en attendant que le but vienne tout seul » est rendue caduque par la faute d’un adversaire blessé qui veut réagir. L’Olympique Larche Lafeuillade aurait pu fructifier leur première occasion sérieuse mais Loïc Casadei détourne en corner la tentative du 9 visiteur. Pour autant quelques minutes avant la pause, Larche va parvenir à profiter d’une énième belle largesse défensive des rouge et jaune et d’une sortie trop juste de Casadei pour réduire le score. 3-1, 45ème.

Les errements défensifs oubliés et combinés à une équipe de Larche moins entreprenante, le second acte est bien moins dangereux pour l’arrière garde novalienne. Les hommes de Daniel Blatt remettent le pied sur le ballon et alourdissent le score sur un jeu long de Laffaire qui trouve Junior côté gauche. Le rapide ailier de l’ASJN centre pour Gaetan Verrier qui inscrit un nouveau but pour l’ASJN. 4-1, 60eme. C’est bon, les remplaçants peuvent entrer en jeu sans risque et gratifier le public de quelques gri-gri, prise de judo et même d’un cinquième but par l’intermédiaire de Thibaut Naili d’un plat du pied sécurité à l’entrée de la surface. 5-1, 70eme. 

l’ASJN gère plutôt sereinement cette fin de match et nous pouvons de nouveau élever la tête vers la lumière (cf photo d’illustration #NoPhotoshop). Rendez-vous la semaine prochaine pour vous parler du déplacement dans la (vraie) capitale corrézienne : Brive.