Épisode des quarts : L’ASJN est rincée mais qualifiée !

Mercredi 1er mai, l’équipe fanion ne chômait pas. L’AS Jugeals Noailles affrontait le CA Meymac en 1/4 de finale de la coupe de la Corrèze.

ASJN - CA MEYMAC

Le match en un mot : Mère des slipomètres

Oh qu’il aura été long à se décider ce match. Digne des meilleures séries à suspense. Par contre, il n’y avait pas de grande envolée à se mettre sous la dent quand même. Si les rouge et jaune ont maîtrisé les débats, la formation très regroupée opposée par Meymac n’a pas permis de voir le match de football ultra-offensif rêvé par les spectateurs. La première occasion est pour l’ASJN avec un ballon dans la profondeur pour Gaetan mais Guillaumie détourne en corner au dernier moment.

Gaetan Verrier face au but

Dans son style caractéristique d’équipe du Nord… de la Corrèze, Meymac ne s’échappe pas dans les duels et maîtrise plutôt bien le domaine aérien. Nirelli en profite pour dévier de la tête et oblige le gardien novalien à une sortie du poing in-extremis face à l’ailier meymacois.
Alors que Noailles se précipite dans la dernière passe, Benoit Nirelli profite d’un long ballon par dessus la défense pour exécuter une magnifique volée de 25 mètres qui meurt sur la barre transversale, finalement signalé hors-jeu. Quoique dominateur et plutôt maître du ballon, l’ASJN se donne des sueurs froides sur les quelques situations exploitables de Meymac.

Nicolas Cerou au duel

L’ASJN revient sur le terrain de la meilleure des manières, c’est-à-dire en trouvant rapidement les filets adverses. FAUX
L’ASJN revient sur le terrain de la meilleure des manières, c’est-à-dire en manquant rapidement la première occasion. VRAI
Incroyable manque de réussite pour les novaliens qui ne parviennent pas à pousser le ballon qui navigue pendant plusieurs secondes à quelques centimètres de la ligne de but. Quelques minutes plus tard, une bonne passe envoie Vernat dans un duel victorieux avec Guillaumie. Enfin ? Nenni, le gardien dévie du bout des gants en corner. Les rouge et jaune poussent et s’exposent, Nirelli, toujours lui profite, d’une erreur pour entrer dangereusement dans la surface, l’attaquant est gêné par le bon retour de Laffaire puis par Casadei sortie face à lui. Sur ce coup là, l’ASJN était à deux doigts de flinguer son slip. Insouciants, les hommes de Daniel Blatt repartent à l’assaut du but adverse et constants, ils continuent de louper quelques situations en tergiversant lors des dernières passes. S’en est trop, l’arbitre Guillaume Bousquet, récemment promu fédéral 4, siffle la fin du temps réglementaire sur ce score frustrant de 0-0.

C’est parti pour 30 minutes de  ̶b̶o̶n̶h̶e̶u̶r̶  stress en plus. Et ça commence plutôt mal pour les novaliens. Dans les premières minutes de la prolongation, l’incroyable Nirelli propulse d’une demi-volée un ballon anodin dans la lucarne de Casadei. Meymac climatise Noailles par réalisme et le peuple rouge et jaune se met à trembler (0-1). Quelques minutes seulement, car les novaliens ont du coeur et poussent Meymac a défendre et à concéder les corners. À la 105ème minutes, Junior profite d’un ballon qui traîne dans les 18 mètres pour armer une frappe imparable qui vient récompenser les efforts de Jugeals-Noailles (1-1).

Egalisation Sylvain Dumas

Avec le temps, le match s’ouvre petit à petit et Noailles auraient même pu doubler la mise par Pierre Vernat qui ne trouve pas le cadre. Dommage.

C’est à la séance des tirs-au-but que se départageront les deux équipes. Les tireurs de l’ASJN ne tremblent pas, Casadei non plus et détourne deux frappes. L’ASJN obtient son ticket pour le dernier carré de la compétition, au bout du suspense.

Casadei stoppe penalty

Félicitations aux groupes et aux deux équipes pour l’excellent état d’esprit.

Voir l’ensemble des photos de Paulo Rabier

L’ASJN affrontera Sainte Fortunade (D1) en demi-finale de la coupe de la Corrèze sur la pelouse de Sainte Féréole le mercredi 8 mai à 15H00.

 

Votre rédacteur, Loïc