Épisode 23 : Sept une belle victoire contre Varetz

Face à Varetz, l’AS Jugeals Noailles qui disputait son 5ème match en 15 jours n’a pas flanché avec une victoire large.

Varetz - ASJN

Le  printemps arrive, les allergies au pollen aussi, les fleurs et les adolescents bourgeonnent, les papillons papillonnent, les beaux jours reviennent2-0 à la 10ème minute, 4-0 à la mi-temps, 7-0 au total. Je ne vais pas m’emmerder à te faire une analyse léchée d’un match disputé face à des adversaires qui n’ont pas fermé le jeu et qui se sont exposés à ce scénario.
Je ne vais pas non plus tirer des plans sur la Beaumettes (comme on dit dans le milieu marseillais) et t’annoncer que l’ASJN produit un football de grande qualité. Cependant, je vais quand même te causer de deux-trois trucs que j’ai noté pendant la rencontre (c’est une image hein, va pas croire que je me casse le cul à prendre des notes pendant les matchs).

Physiquement, après un match joué tous les trois jours depuis 2 semaines, les joueurs semblaient un peu usés et moins en capacité d’imposer un rythme soutenu continu. Tu me diras que les mecs ont levé le pied dès le début de la seconde mi-temps et tu n’auras pas tort. Reste que le pressing a été suffisant contre Varetz et a permis de nombreuses récupérations de balles entre la surface et les 40 mètres adverses. Bon, le point négatif c’est que tu te retrouves avec un gardien et des défenseurs centraux qui s’emmerdent sévère et lancent une partie de chat-bite au risque de se faire surprendre en contre.

Thibaut Naili, Raph Hardy et même Yohan Monteil (x2) ont scoré aujourd’hui. Comme quoi il ne faut pas forcément chercher à marquer pour y parvenir. Ça te tombe dessus naturellement quand tu fais les bons déplacements et les bons efforts. Oh non, ceci n’est pas un message caché pour Pierre Vernat qui a cherché à frapper au but dès qu’il recevait un ballon dans les 35 derniers mètres.

Comme l’écrivait Diderot : « On croit conduire le destin, mais c’est toujours lui qui nous mène. »

Sept buts mis, trois points de pris et c’est déjà l’heure de se quitter. Repos le week-end prochain, l’occasion de reprendre les bonnes habitudes (à savoir s’alcooliser fortement samedi soir et dormir sur le canapé le dimanche avec en fond sonore : Michel Drucker) avant d’entamer la dernière ligne droite de la saison.

 

Dans les autres matchs :

À Lanteuil, L’équipe B a offert du spectacle. 7 buts encaissés et 4 de marqués, c’est le football total en Corrèze. Le match retour de classement aura lieu dans 15j sur la pelouse de Noailles. Espérons que la défense novalienne soit plus imperméable.
Pour son dernier match de l’année l’équipe C s’incline à domicile face aux Portugais de Brive 2-3. Nous les retrouverons la saison prochaine en D3.

Bon, j’arrête de t’embêter avec ces matchs de fin de championnat peu intéressant. Tu vas pouvoir gentiment reprendre ta partie d’Angry Birds (nul) ou de Candy Crush (très nul) pendant tes heures de boulot.« Macron, t’es foutu, les fainéants sont dans la rue ! ».

Votre rédacteur, Loïc.